Vendredi 28 février 2014 5 28 /02 /Fév /2014 23:58

Aujourd'hui c'est son anniversaire. Disons ça disons rien. 31 ans sans approximation, il y a longtemps elle est venue, elle a pas vu, elle a vaincu. Elle est repartie, ça fait une éternité, ça fait techniquement une éternité, une éternité cisaillée en tout un tas de mini éternités luisantes au soleil comme à la lune. Et au final, rien à sauver, rien à chérir. Des aéroports, beaucoup d'aéroports, avec des souffles dedans, des dos ramassés et des voix qui saturent dans les hauts-parleurs. Rien à aimer. Rien à préserver, sinon un trois-cent-soixante-cinquième d'année et des sourcils incrédules devant le calendrier.

 Alors joyeux anniversaire, qui sait. Joyeux anniversaire à toi qui fuyais. Joyeux anniversaire, oui. Continue d'abandonner, continue de taire. Pleine de joie, pleine de mystères tragiques, as-tu réellement existé, au final ? La question mériterait d'être posée, mais tu es fatiguée. Rassure-toi, tu es fatiguée. Joyeux anniversaire, oui. Cours bien. Embrase-toi, si c'est pas déjà fait. Abandonne et oublie. Pleure intérieurement et oublie. Pleure intérieurement et rends-toi compte que tout le monde t'aurais comprise, si seulement.

Joyeux anniversaire, tant pis pour toi.

 

Par injektileur - Publié dans : traits au port et porc-traits
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 février 2014 4 27 /02 /Fév /2014 21:21

Monter en haut. Descendre en bas. Naître seul vivre seul mourir seul. Bannir les infinitifs. Insister pour bannir les infinitifs. Payer cher la caution. Déborder l'enthousiasme. Réciter les doutes. Rêver les désillusions. Maquiller les défaites. Travestir les souvenirs. Enterrer les projets. Exhumer les foirades. Ressusciter les visions. Embellir les visions. Repasser pour repasser. Rattraper sans trébucher. Calmer les promesses. Calmer la foi révolue. Retourner au Japon. Retourner au Japon. Retourner au Japon.


 

P1040842

 

 

photo: port de Yokohama, juin 2006. (merci au Tigre)

Par injektileur - Publié dans : poyézie ou presque
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 31 janvier 2014 5 31 /01 /Jan /2014 23:33

A4 blanche virtuelle en approche. Elle me guette. À côté, dans la vie la vraie tout va bien, mais ici elle ne me quitte pas des yeux. Dans la vie la vraie tout va bien, s'entend, tout ne régresse pas. J'ai trop de choses à faire aux mauvais moments. J'aimerais dire allez vous faire foutre j'ai mon boulot à moi aussi. Je fais ce pour quoi vous me payez, sans faute. Mais j'ai mon boulot à moi. Alors arrêtez de m'appeler, arrêtez de m'appeler. Je suis gentil, je suis poli, je suis mal habillé. Exprès.

Je veux juste faire mon travail à moi, avec plein de pénombre, et juste après avec plein de lumières artificielles. Je resterai dans mon coin auquel personne croit, promis. Je suis gentil, je suis poli, je suis prévoyant. Je suis radin, je suis sale, je suis à l'heure sur mon programme. Donc laissez-moi écrire cette histoire qui me tient éveillé depuis... depuis... depuis depuis merde, les mois filent. La vie change, les rêves s'ancrent, les choix plantent. On se fait smiquer à fond, on déroule et renroule la vie sociale. On ne se projette pas. On veut juste finir quelque chose d'acceptable dans sa vie, et il va en coûter, oui il va en coûter.

On ne sait même plus par quel bout recommencer encore et encore. Il y a le doute chevillé, les prétentions affichées chaque fin de mois. Il y a s'habiller, se raser, se faire mousser, voire, se parfumer. Et il y a s'en foutre. Ainsi que le bonheur de s'en foutre.

Par injektileur - Publié dans : insanités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 30 décembre 2013 1 30 /12 /Déc /2013 21:21

Voilà ce qu'on m'a dit, le mois dernier, "revenez lundi" et donc je suis revenu lundi. Ma vie n'a pas changé d'un poil. Ou tellement peu. Sinon que j'ai une excuse de plus pour ne pas écrire tout ce qu'il faut que j'écrive.

Soulagement, puis fatigue, puis retour aux sources, puis lassitude, déjà. La vie ne change pas. On te dit de revenir lundi mais ta vie ne change pas.

 

Je vous souhaite une bonne Saint-Sylvestre. Buvez avec modération, surtout si vous conduisez.

 

Moi, pour faire la fête, parce que je suis un fou, pour la première fois (euh) depuis plus de quatre ans de blog qui me coûte bien bien cher en abonnement pour garder mon nom de domaine (oui) je vous mets un lolcat.

 

Parfaitement. Soyons fous. Soyons inventifs. Soyons nouveaux.


 

realistcat

Par injektileur - Publié dans : insanités
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 31 octobre 2013 4 31 /10 /Oct /2013 23:13

Vous connaissez, quand vous vous donnez un objectif simple, par exemple mettre à jour un blog au moins une fois par mois et que vous vous y tenez pas, et que vous vous rendez compte que vous êtes en plein dedans, à une heure près ?

Bah voilà, vous êtes moi.

Bon, donc quitte à écrire ici, autant le faire pour une raison, et me donner des excuses toujours aussi peu valides. Le roman avance tant qu'il peut. J'y étais presque, en fait, à deux doigts, et puis j'ai pas voulu le bâcler...

 

À part ça, je suis retourné sur twitter, avec pas mal de culpabilité, mais je me permets de le rappeller en mettant le lien ici.

 

J'y suis über drôle, n'en doutez pas.

 

Voilà, j'espère que chez vous tout roule. Ici, c'est carrément la fête.

Portez-vous bien et à très vite, qui sait.

Par injektileur - Publié dans : remplissage
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

introducing...

  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

dernières gentillesses, ou non

savoir quand

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

injektzik

passe, passe le lien

flux soviétique

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés